Le Colisée, un monument unique au monde

Rome est une ville passionnante aux multiples visages qui vous présente d’un côté la place forte du Vatican avec tous les symboles qu’elle abrite et d’un autre côté une ville traditionnelle. Entre les deux, se fraient encore et avec fierté les vestiges de toute une civilisation antique que vous devez absolument découvrir, dont la plaque tournante est le Colisée.

Le Colisée : Un bâtiment historique

decouvrir-colisee-rome

Cet immense amphithéâtre était le symbole même de la puissance de la Rome antique. Sa construction va débuter en 72 ap. J.C sous les ordres de l’Empereur Vespasien régent à cette période. Ayant laissé l’œuvre inachevée après son décès, ses fils, Titus et Domitien vont finalement conduire les travaux jusqu’à leur terme en l’an 82. Ils vont ensuite le baptiser sous le nom d’Amphithéâtre Flavien, pour faire honneur à cette dynastie d’empereurs qui régnaient pendant cette période.

Il a fallu attendre le Moyen Âge avant de voir ce nom changer à la faveur de la construction de la gigantesque statue de 35 mètres de Néron tout prêt de lui. Le « Colosse » Néron va donc diffuser son nom à son légendaire voisin, d’où le Colisée.

Une arène de spectacles mythiques

Haut de 50 mètres, avec une longueur de 187 mètres et une largeur de 155 mètres, ce mastodonte pouvait accueillir jusqu’à 55 000 spectateurs. Le Colisée était le lieu de détente par excellence dans la Rome antique. Des combats opposaient des gladiateurs, des esclaves ou des prisonniers de guerre pour des questions d’honneur ou de liberté, sous les yeux d’une foule excitée. Hormis les hommes qui s’affrontaient, c’était des parties de chasse qui étaient organisées ou encore les jeux, organisés pour distraire le peuple et dans le but de voir se distinguer les meilleurs dans différentes disciplines de l’époque.

Au-delà de ces activités, l’intérieur du Colisée donnait également l’occasion des représentations théâtrales avec une scénographie déjà bien travaillée en terme de changement de décor de scène. On se souvient encore des « naumachies » instaurées par Jules César, dans lesquelles des batailles violentes étaient organisées pour le plaisir du peuple. Le Colisée, c’était également une chance ultime pour les criminels et les esclaves de retrouver leur liberté après avoir livré plusieurs batailles sanglantes. Mais contrairement à ce qui se raconte parfois dans certaines représentations cinématographiques, il est peu probable que le lieu a été le théâtre de massacres des chrétiens.

Les modalités de visite du Colisée ?

rome-ruelle

On peut s’y rendre à partir de la station de métro Colosseo ou en empruntant l’un des nombreux bus qui desservent ce site. Le Colisée est ouvert tous les jours, excepté le 1er janvier, le 1er mai et le 25 décembre, à partir de 8h30, en fonction d’un calendrier bien précis.

La visite quant à elle vous coûtera 12€, 4€ et 7,50€ correspondant respectivement au plein tarif, tarif audioguide et les jeunes citoyens de l’Union européenne entre 18 et 25 ans. Les visites sont gratuites pour les jeunes en dessous de 18 ans.

Rendez-vous au Colisée pour revivre toutes ces émotions à travers des vestiges et représentations contemporaines et admirez surtout le savoir-faire architectural de l’empire.

Thomas
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: